Présentation

Fermer Section

Activités
A écouter

Intervention sur Radio.B. de notre Président Jean-Paul LA BATIE accompagné de Michel RAVET et de Nicole SINGIER. Interview réalisée par Patrick SUBREVILLE et Gisèle BRUN. Ils abordent la longue histoire de la Légion d'Honneur et aussi le "Tour de l'Ain de la Légion d'Honneur" avec l'exposition qui se tient à Bourg-en-Bresse du 11 au 22 novembre 2018.

Pour écouter cliquez sur le triangle ci-dessous, l'intervention dure 1 heure, vous pouvez accéder à un instant précis en maintenant le bouton rond cliqué et en le déplaçant vers la droite ou vers la gauche

 
Voyage en Alsace

La S.E.A a organisé les 17 et 18 septembre 2018 un voyage en Alsace auquel était conviée la S.M.L.H, pour plus d'informations sur ces journées, cliquez sur ce lien

Légionnaires d hier

fermer Généralités

fermer Nés au 18eme siècle

Un peu d'Histoire
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comité du Haut Bugey - Pays de Gex - Obsèques de Marcel LUGAND

3945.jpg

 

Dans le petit village de CHEZERY se sont déroulées les obsèques de MARCEL LUGAND.

obseques Marcel LUGAND 29 06 2017 031.jpg

En présence de 14 drapeaux dont celui de la SMLH de l’Ain des hommages élogieux et émouvants ont été prononcés.

On notait la présence de 5 légionnaires de la section de la SMLH de l'Ain dont le président le "MCS.h" Jean Paul LA BATIE

Ce sont d’abord les 3 petites filles du défunt qui  évoquent les activités communes qu’elles ont partagées avec leur Papy «bouchon » . Avec beaucoup d’émotion et d'affection elles louent les qualités de Marcel et confessent avoir « connu un grand Homme »

Puis Madame Aline MARET-GUELPA présidente, entre autre, des Maquis AIN et Haut Jura retrace la vie  et les exploits de Marcel LUGAND, en citant notamment le défilé du 11 novembre 1943 dont il était le dernier survivant.

obseques Marcel LUGAND 29 06 2017 032.jpg

Ci-dessous son hommage prononcé:

Je débuterai cet hommage en saluant au nom de monsieur Jean Paul La Batie président de la société des membres de la Légion d'honneur section de l'Ain, Monsieur Marcel Lugand chevalier de la légion d'honneur.

Marcel vous avez reçu la croix de chevalier de la légion d'honneur des mains de monsieur Laurent Touvet Préfet de l'Ain le 28 février 2014, en présence de votre famille, des représentants de l'Etat, des élus locaux, des représentants des associations d'anciens combattants et de vos amis et camarades de la résistance. Ce jour-là Marcel au-delà de la satisfaction de voir décorer un résistant méritant, le moment le plus fort en émotion fût lorsque Sylas votre arrière-petit-fils alors âgé de trois ans a chanté La Marseillaise a capela devant nous à la Mairie d' Oyonnax.

Cette légion d'honneur vous a été remise à la demande de monsieur François Hollande alors Président de la République qui l'on se souvient était assis à votre gauche pour la cérémonie commémorative du soixante dixième anniversaire du défilé du 11 novembre 1943 à Oyonnax.

Ce 11 novembre 2013 à Oyonnax monsieur le Président de la République vous rendit hommage en ces termes :

« Un survivant de cet épisode glorieux est parmi nous : Marcel Lugand.
Marcel Lugand, vous êtes le dernier acteur de ce défilé de l'espoir.
Vous étiez le clairon.
Qu'à travers vous soit saluée la Résistance Française. »

Cette légion d'honneur vous la devez à votre engagement au sein de la Résistance Française.

Marcel vous êtes né à Chezery le 29 décembre 1923, Chezery ou vos parents exerçaient le métier de cordonnier, métier qui devint le vôtre.

Vous quittez Chezery en août 1943 pour échapper au Service du Travail Obligatoire instauré par le gouvernement de Vichy, au moment de prendre le train à Bellegarde la gare étant gardée, un cheminot copain de votre père comprenant la situation vous conseille de prendre un chariot et de monter dans le dernier wagon ou pour échapper aux contrôles vous vous dissimulez dans une malle sur laquelle il est écrit : courrier diplomatique de Roumanie.

Arrivé à Saint Rambert vous sortez de la gare portant une pelle et une pioche passant ainsi pour un cheminot.

Vous rejoignez alors une ferme à Bassan commune de Cerdon ou sont regroupés 45 maquisards de toutes origines, c'était le camp Verduraz commandé par Jean Vaudan.

Vous y êtes admis recommandé par Louis Prost fromager de Montgriffon, originaire de Chezery un des fondateur du camp.

Marcel, dès lors vous allez participer aux actions du Camp Verduraz aux côtés de Franscisque Neyraud, Pierre Marclault, Lieutenant Perrin-Jassy, Gaston Combier. Votre nom de maquis est alors « Godasse » en référence à votre métier. Marcel, vous êtes initié au maniement des armes et des explosifs notamment par un groupe de Républicains Espagnols engagé au sein du Camp Verduraz.

Ainsi spécialisé dans les actions de sabotage vous pouviez alors intervenir sous les ordres du Capitaine Romans-Petit.

Avec vos compagnons vous participez à l'attaque des chantiers de jeunesse d'Artemare, ce qui permettra à votre groupe de renforcer vos réserves en nourriture, vêtements, chaussures et armes.

Puis le Capitaine Romans-Petit souhaitant montrer aux alliés que la Résistance était une force armée disciplinée et bien encadrée décida de défiler le 11 novembre 1943 à Oyonnax.

Marcel, volontaire vous partez en train pour Brénod trois jours avant pour rejoindre le Camp Marco, camp ou vous retrouvez un groupe de maquisards qui s'entraine à marcher au pas.

Vous êtes affecté à un groupe de musiciens sans trop savoir ce qui allait se passer vous répétez les sonneries au clairon. Votre nom de maquis devient alors Biniou.

Marcel, le 11 novembre 1943 au matin vous rejoignez à pied le reste de la troupe à l'entrée du Poizat, c'est le départ vers une destination encore inconnue. A Oyonnax, vous êtes regroupés devant la Poste, puis le défilé rejoint le monument aux morts ou après le dépôt d'une gerbe en forme de croix de Lorraine, avec votre clairon vous entrez alors dans l'Histoire de la Résistance.

Marcel, lorsque l'on évoquait avec vous cet instant ou vous avez avec vos camarades redonnez joie et espoir à toute une population, votre modestie vous poussait à minimiser votre exploit, je vous cite : « Nous avions l'inconscience de la jeunesse, nous ne nous sommes pas rendu compte de ce que nous avions réalisé ».

Après un hiver particulièrement difficile pour la Résistance, les actions de sabotage de voies ferrées reprirent notamment pour déstabiliser les troupes allemandes qui tentaient de rejoindre le front de Normandie.

Puis c'est l'attaque de la garnison de Saint Rambert et l'attaque d'une colonne de camions sur la nationale 84 et pour finir vous allez prêter main forte aux américains aux ponts de Loyettes et Port Galland.

Début septembre 1944 le département de l'Ain est libre, alors Marcel vous êtes incorporé dans l'armée régulière, au bataillon des éclaireurs skieurs, vous rejoignez ensuite le 24ème BCA et vous partez ainsi avec la première armée en campagne dans la vallée de l'Ubaye, puis les Alpes franchies vous faites partie des troupes d'occupation en Italie, enfin affecté à la 5'' division blindée vous êtes cantonné à Lindau en Allemagne.

Marcel, après deux ans et demi passés au service de la France vous êtes démobilisé en janvier 1946, vous pouvez enfin revenir à Chezery.

Chezery que vous quitterez de nouveau pour des raisons professionnelles après avoir épousé Raymonde qui vous donnera une fille Claudine.

Chezery ou vous revenez vous installer pour votre retraite.

Marcel, nous avons eu alors la chance et le plaisir de vous rencontrer en de maintes occasions, cérémonies commémoratives, réunions d'associations, entretiens avec des élèves rédigeant un mémoire sur une période de la Résistance, entretien avec le fils et la petite-fille d'un de vos compagnons du Camp Verduraz, ou simplement pour boire un café.

Marcel, en nous quittant aujourd'hui vous signez la dernière page du grand livre de votre vie, grand livre que nous laisserons ouvert à jamais pour ne pas vous oublier.

Marcel, au nom

De Mémoire de la Résistance et des Maquis de l'Ain et du Haut- Jura De la société des membres de la Légion d'honneur

De vos camarades et amis de la Résistance

Je vous dis au revoir.

A vous Raymonde son épouse, à vous Claudine sa fille et Yves, à vous ses petits-enfants, à vous ses arrière-petits-enfants, et toute sa famille, nous vous prions de recevoir nos sincères condoléances, et nous espérons que vous trouverez dans nos pensées un peu de réconfort.

Pour d'autres photos cliquez sur ce lien

Pour mémoire Marcel avait été nommé dans l'ordre le 28 février 2014, vous pouvez retrouver l'article en cliquant sur ce lien


Date de création : 10/07/2017 @ 16:16
Dernière modification : 10/07/2017 @ 19:04
Catégorie : Comité du Haut Bugey - Pays de Gex

Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Calendrier
Carnet
Recherche



Webmaster - Infos
Connexion...
 Liste des membres Membres : 26

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 3

Total visites Total visites: 244487  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 72

Le 21/02/2018 @ 22:50

^ Haut ^