Présentation

Fermer Section

Activités
A écouter

Intervention sur Radio.B. de notre Président Jean-Paul LA BATIE accompagné de Michel RAVET et de Nicole SINGIER. Interview réalisée par Patrick SUBREVILLE et Gisèle BRUN. Ils abordent la longue histoire de la Légion d'Honneur et aussi le "Tour de l'Ain de la Légion d'Honneur" avec l'exposition qui se tient à Bourg-en-Bresse du 11 au 22 novembre 2018.

Pour écouter cliquez sur le triangle ci-dessous, l'intervention dure 1 heure, vous pouvez accéder à un instant précis en maintenant le bouton rond cliqué et en le déplaçant vers la droite ou vers la gauche

 
Voyage en Alsace

La S.E.A a organisé les 17 et 18 septembre 2018 un voyage en Alsace auquel était conviée la S.M.L.H, pour plus d'informations sur ces journées, cliquez sur ce lien

Légionnaires d hier

fermer Généralités

fermer Nés au 18eme siècle

Un peu d'Histoire
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comité de Belley -Ambérieu - Remise de la LH à M. BRILLAT-SAVARIN


Le 24 juillet le Lieutenant-Colonel PUTZ du Comité de Belley a remis les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur à Claude BRILLAT-SAVARIN ; la cérémonie se passait à Pugieu (01510) berceau de la famille : le Lieutenant-Colonel SOYER était présent ainsi que le colonel LASSALLE du Comité ; notre Drapeau avait été confié à Mr de FAREINS Président départemental de la Fondation Maréchal de Lattre remplaçant notre regretté porte Drapeau Roger GAMPER



brillat 001.jpg
 


Voici un extrait de l'allocution prononcée à cette occasion :

Tout d'abord, je voudrais rappeler votre parcours personnel. :
Vous êtes né en 1923 Belley.
Fils d'officier votre enfance se déroule au gré des garnisons de votre père , j'y relève un séjour au Maroc, à Fès, où votre père commande le 3ème Régiment Etranger d'infanterie.
Fn 1933, vous commencez vos études secondaires au Collège Lamartine puis vous les poursuivez dans différents établissements dont le Prytanée Militaire de La Flèche. Enfin, en 1942/1943, désireux d'effectuer une carrière d'ingénieur, vous commencez vos études supérieures en faisant une année de mathématiques supérieures.
 
En cette année 1943 la France est totalement occupée par les Allemands mais l'Allemagne subit de graves revers qui laissent présager un changement rapide de situation. Avec votre frère Jean vous tenez à participer aux combats qui doivent conduire à la Libération de notre pays . Vous réussissez à gagner l'Espagne en trompant la vigilance des Allemands qui gardaient la frontière franco espagnole et en franchissant à pied la chaîne pyrénéenne . Le passage en Espagne n'était pas sans danger. En effet, ceux qui le tentaient risquaient d'être arrêtés soit par la police de Vichy aller en prison, soit d'être arrêtés par les Allemands et être déportés. Ceux qui réussissaient à gagner l'Espagne étaient arrêtés par les carabiniers, emprisonnés quelques mois dans divers centres et, enfin, transférés en Afrique du Nord. Je précise que sur environ 120.500 tentatives de passage en Espagne un tiers seulement aboutiront. Sur ce tiers, 25.000 Jeunes et moins jeunes, arrivés en Afrique du Nord, s'engageront dans l'Armée française reconstituée.
Pour votre part, vous êtes interné dans diverses prisons avec les prisonniers espagnols de la guerre civile. Votre frère Jean, lui, connaîtra le camp de Miranda de sinistre mémoire.
Personnellement, a votre arrivée à Casablanca mi-novembre, on vous propose compte tenu de vos études de suivre un stage de formation à L'Ecole de Cherchell. Vous refusez car vous tenez à être intégré dans une unité combattante. Vous choisissez le 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes que vous rejoignez au Maroc à Oujda. Votre formation de Parachutiste est assurée conjointement par l'armée française et par l'armée américaine et vous serez donc titulaire du brevet français et du brevet américain. Vous faites mouvement avec votre régiment en Sicile, puis en Italie et enfin en France à Valence en septembre 1944.
Pendant tout le mois d'Octobre, sous une pluie incessante, vous participez dans la forêt des Vosges aux durs combats qui permettront la libération de Belfort.
Puis en décembre ce sont les combats au sud de Strasbourg lors de la contre-offensive de Von Rundstedt. Enfin, en janvier et février 1945, par une température avoisinant souvent moins 20°, ce sont les affrontements très meurtriers pour la libération de Colmar.
Au cours de la bataille des Vosges et de celle d'Alsace les pertes totales du 1er RCP se chiffrent à 307 morts et 512 blessés.
Vous-même êtes blessé au combat en allant rechercher de nuit, à quelques mètres d'un poste ennemi, un camarade porté disparu au cours d'une précédente patrouille à laquelle vous aviez vous-même participé .Vous recevez deux citations élogieuses. Vous êtes promu caporal-chef à titre exceptionnel puis sergent. Ayant réussi le concours d'entrée à l'Ecole Militaire Interarmes vous rejoignez Coetquidan en mars 1946.
Vous aviez tout pour réussir une brillante carrière militaire : un parcours exceptionnel pendant la guerre qui vous avait valu 2 citations, la Médaille des Evadés et la Médaille des blessés (ultérieurement vous serez décoré de la Médaille Militaire). Par ailleurs vous aviez fait d'excellentes études et votre excellente pratique du ski vous avait valu d'être moniteur-adjoint dans l'armée.

Date de création : 30/07/2010 @ 11:44
Dernière modification : 27/09/2013 @ 12:05
Catégorie : Comité de Belley -Ambérieu

Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Calendrier
Carnet
Recherche



Webmaster - Infos
Connexion...
 Liste des membres Membres : 26

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 14

Total visites Total visites: 242709  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 72

Le 21/02/2018 @ 22:50

^ Haut ^