Présentation

Fermer Section

Activités
A écouter

Intervention sur Radio.B. de notre Président Jean-Paul LA BATIE accompagné de Michel RAVET et de Nicole SINGIER. Interview réalisée par Patrick SUBREVILLE et Gisèle BRUN. Ils abordent la longue histoire de la Légion d'Honneur et aussi le "Tour de l'Ain de la Légion d'Honneur" avec l'exposition qui se tient à Bourg-en-Bresse du 11 au 22 novembre 2018.

Pour écouter cliquez sur le triangle ci-dessous, l'intervention dure 1 heure, vous pouvez accéder à un instant précis en maintenant le bouton rond cliqué et en le déplaçant vers la droite ou vers la gauche

 
Voyage en Alsace

La S.E.A a organisé les 17 et 18 septembre 2018 un voyage en Alsace auquel était conviée la S.M.L.H, pour plus d'informations sur ces journées, cliquez sur ce lien

Légionnaires d hier

fermer Généralités

fermer Nés au 18eme siècle

Un peu d'Histoire
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comité de Bresse-Revermont - Journée Visite Mémoire du 7 juin 2012

Le jeudi 7 juin 2012, le Comité de Bresse-Revermont de la SMLH organisait, sous l’égide de son Président René AMSELLEM, sa Trésorière Colette DEFILLON et son Secrétaire Michel RAVET, une journée « Visite Mémoire » à Lyon avec pour objectifs :

-Le fort Monluc

-Le mémorial Jean MOULIN à Caluire.

 

Le rassemblement des participants, déplacé au dernier moment pour cause de « Critérium du Dauphiné », avait lieu à 8h 15. Les 14 participants étaient à l’aise dans un car de 50 places et retrouvaient à la porte du fort Montluc le quinzième visiteur à 10h.
 

groupe Bresse.jpg

C’est ainsi que notre guide allait piloter le groupe, constitué de :René AMSELLEM et Madame, Madame BOUJON, Madame BOURCIER, Colette DEFILLON et Jean Jacques, Jeannine GIROD, Bernard JANVIER et Claire, Bernard MACHURAT, Michel PARAMELLE, Michel RAVET, Liliane et son frère Patrick SUBREVILLE , dans la visite de ce qui fut d’abord une prison militaire de 1921 date de sa construction jusqu’en 1932.

Réouverte en septembre 1939, elle sera progressivement affectée aux détenus de droit commun jusqu’en novembre 1942 par le gouvernement vichyste.

 

Le 17 février 1943, au lendemain de l’invasion de la zone sud, la prison est réquisitionnée par la Wehrmacht. Dès lors l’armée allemande va y interner des résistants, des otages et des juifs en attendant de les déporter vers les camps. Les détenus sont entassés à sept ou huit dans des cellules de 4 m2 ! Le manque d’hygiène devient criant.

Les exécutions sommaires de détenus se multiplient en particulier après le débarquement allié du 6 juin 1944.

 

La prison sera libérée le 24 août 1944.

Elle sera utilisée jusqu’en 1954 pour y abriter d’anciens collaborateurs ainsi que des membres de la Gestapo.

De 1954 à 1962 durant la guerre d’Algérie elle servira à y incarcérer des partisans de la cause algérienne. Certains, condamnés à la peine capitale y seront exécutés alors que d’autres y purgeront leur peine.

Enfin et jusqu’en février 2009 elle accueillera des populations carcérales avant d’être désaffectée.

 

Le récit qui nous est fait par le guide, très documenté et brillant, est particulièrement poignant et émouvant durant plus d’une heure dans « le réfectoire » où se situe une exposition des documents d’époque et la reproduction de dessins réalisés par les détenus.

Puis la visite se poursuit dans les cellules. Là, sur deux des trois niveaux, nous pouvons voir et ressentir ce que fut l’enfer subit par les détenus en particulier les juifs. Chaque cellule est  équipée d’un panneau d’information sur l’un ou l’une des personnes enfermées , pour certaine dans la même cellule qu’il ou elle avait occupée.

cellules Monluc.jpg

Les cellules

Mur fusilles Monluc.jpg

Le mur des Fusillés

La visite se termine par le lieu utilisé pour fusiller les condamnés, point d’orgue de cette plongée dans le souvenir. Notre Président nous appelle à un moment de recueillement en mémoire aux nombreuses victimes. Leur nombre exact n’est pas connu dans la mesure où un nombre important le fut sous l’administration allemande et donc sans possibilité de connaitre les statistiques.

 

  Après avoir remercié et félicité notre guide pour son travail remarquable nous reprenons le car en direction de Caluire où un excellent repas au restaurant « Capot » nous permet de nous remettre de nos émotions.

A l’issue de ce repas, nous nous dirigeons vers le mémorial « Jean MOULIN » où une charmante guide nous attend et va nous faire visiter la maison du docteur DUGOUJON où le 21 juin 1943 les allemands arrêtèrent Jean MOULIN et les autres participants à la réunion tenue ce jour là, avant de le torturer.

Maison Dugougeon.jpg

La maison du docteur Dugougeon à Caluire

 C’est ainsi que cette villa peut être visitée : la salle d’attente, le bureau du docteur et à l’étage la salle à manger qui servira de salle de réunion et la salle annexe. Dans chaque pièce des portraits des participants aux places occupées par eux et quelques objets nous rappellent l’atmosphère qui régnait alors.

Après quelques photos souvenir, nous regagnons le car pour le voyage retour au cours duquel nous allons encore échanger nos impressions avant de nous séparer tout en regrettant l’absence de certains de nos collègues !


Date de création : 13/06/2012 @ 16:26
Dernière modification : 13/06/2012 @ 18:14
Catégorie : Comité de Bresse-Revermont

Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Calendrier
Carnet
Recherche



Webmaster - Infos
Connexion...
 Liste des membres Membres : 26

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2

Total visites Total visites: 244486  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 72

Le 21/02/2018 @ 22:50

^ Haut ^