Présentation

Fermer Section

Activités
A écouter

Intervention sur Radio.B. de notre Président Jean-Paul LA BATIE accompagné de Michel RAVET et de Nicole SINGIER. Interview réalisée par Patrick SUBREVILLE et Gisèle BRUN. Ils abordent la longue histoire de la Légion d'Honneur et aussi le "Tour de l'Ain de la Légion d'Honneur" avec l'exposition qui se tient à Bourg-en-Bresse du 11 au 22 novembre 2018.

Pour écouter cliquez sur le triangle ci-dessous, l'intervention dure 1 heure, vous pouvez accéder à un instant précis en maintenant le bouton rond cliqué et en le déplaçant vers la droite ou vers la gauche

 
Voyage en Alsace

La S.E.A a organisé les 17 et 18 septembre 2018 un voyage en Alsace auquel était conviée la S.M.L.H, pour plus d'informations sur ces journées, cliquez sur ce lien

Légionnaires d hier

fermer Généralités

fermer Nés au 18eme siècle

Un peu d'Histoire
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comité Dombes - Côtière de l Ain - Obsèques de Bernard ROBIN

       B. ROBIN.png

 

        C'est entouré de sa famille, amis et connaissances, que se sont déroulées les obsèques du lieutenant (réserve) Bernard ROBIN en l'église de VONNAS vendredi 27 juillet 2012. Il était né le 06 août 1936 à CASABLANCA.

         Chevalier de la Légion d'Honneur, Bernard ROBIN n'était pas membre de notre section. Son père étant  originaire de VONNAS, il a tenu à être inhumé dans cette ville de l'AIN, géographiquement rattachée au comité de DOMBES-SAONE. Une délégation de légionnaires de la section était présente, marquant ainsi s'il le fallait l'attachement au devoir de SOLIDARITE, un des piliers de notre ordre national.

         En présence de 3 drapeaux dont celui de la section et ceux des anciens combattants de VONNAS les honneurs militaires lui ont été rendus.

         Ses qualités de cœur et d'humanité ont animé toute sa vie ses efforts pour  faire vivre les autres, s'aimer et se reconnaître entre eux.

         Homme de passion humaine, spirituelle et de conviction, il a démontré sa force de caractère dans ses derniers instants, avant de décéder, entouré et soutenu par les siens.

La croix de la Légion d'Honneur remise récemment souligne la valeur de son engagement au service de sa vie militaire et ses engagements dans la vie sociale.

         Ses engagements dans la vie sociale sont mentionnés dans le texte lu par son fils Christian au cours de la cérémonie :

                        

Papa, Bernard, mon lieutenant,

 

Nous voici tous réunis à Vonnas que tu aimais tant

Famille, amis, officiers, sous-officiers, hommes de rang, unis pour honorer ta vie d'homme, de père, de grand-père, de mari et de soldat.

Dès 1957, tu te portes volontaire pour servir ta patrie: Saint-Maixent, le pire moment de ta vie comme tu me l'as si souvent dit. Puis l'Algérie.

Malgré l'énorme désillusion des Accords d'Evian, le gâchis de tes camarades tombés au champ d'honneur, blessés dans leur chair ou dans leur âme, tu continueras, la tête haute, à servir la France.

Cette France que tu chéris ou hais lorsque le drapeau brûle dans l'indifférence générale, place du Capitole ou ailleurs.

Fidèle à tes valeurs, avec le Lion's, la banque alimentaire, le samu social ou les anciens combattants, tu écouteras, commanderas, organiseras, aideras.

La maladie gagne du terrain, peu importe, courageusement, sans t'apitoyer sur ton sort, tu continus soutenu par les tiens.

Sentant le dernier baroud arriver, Véronique, Etienne et Christian reçoivent leurs ordres.

Tu veux qu'aujourd'hui se déroule sans accroc. Tu veux préserver ta Paulmie le plus longtemps possible, ta Paulmie qui est également la nôtre, mérite notre plus profond respect.

Peu importe où et comment elle a su trouver le courage et la force dont elle a fait preuve ces derniers mois afin de t'accompagner ici.

Une chose est sure elle, elle a peut être plié mais n'a jamais rompu.

Christian Robin
27 juillet 2012

 

 

 

Fondateur d'un club de poésie, un des ses poèmes a été lu avec émotion et talent par Monsieur Bernard MILLET. (CHOUNA était le nom affectueux donné à Bernard par ses petits enfants).

 

 
TRISTESSE DE CHOUNA
 
Toi qui fus fils d’Ève,                      et toi fille d’Adam,
Gauche quand le jour se lève,    droit au soleil couchant,
Des enfants qu’on élève              pour être triomphants,
Vous étiez la relève,                      placés au firmament.
L’un veut porter le glaive,             et elle devient maman,
Vous étiez comme un rêve,         et vous êtes vivants.
 
J’ai grandi rudement,                     éloigné du bonheur,
Et vécu durement,                           lui volant quelques heures.
J’ai servi vaillamment                    sans jamais avoir peur ;
Vu des événements                       et vivant des horreurs ;
Et eu de grands tourments,         me causant de grands pleurs.
Voudrais vous voir m’aimant,      avant que je ne meure.
 
J’ai vu sauter des bombes,         éclatantes de lumières
Et embrasant des tombes           dans de grands cimetières ;
Et vu tomber des trombes            explosant des éclairs,
Et des chevaux en trombe,          ouragans de crinières.
Mais c’est à Dieu qu’incombe     la décision dernière,
La paix d’une colombe                 ou le choc d’une rapière !
 
Mes jours trop vite coulent,         comme brûle l’étincelle,
Et la terre que je foule                 chaque jour le rappelle.
Je l’entends qui roucoule,          la belle demoiselle,
Et vois l’enfant en boule,            pendu à sa mamelle.
Je suis un père poule,                au cœur grand paternel !
Qui protège l’Ampoule                et crois à l’Éternel.
 
Je n’aime pas le soir,                    car je m’y vois mourant,
Sans même le pouvoir                 de lui dire : « mais attends ! »
De lui dire l’espoir                         de vous voir m’aimant,
Mais pas de désespoir,               ce n’est pas le moment.
Si le tunnel est noir                       et si la nuit descend,
Je continue de voir                        briller le firmament.
 
 
 

Sa carrière militaire.

          Engagé volontaire à Saint Maixent en 1957, nommé sous-lieutenant, il sera  affecté au 3ème bataillon du Régiment de Chasseurs Alpins à Aïn Temouchent  "perle de l'Oranie" dite aussi "la Florissante", commune  située à 72 km au sud-ouest d’Oran.

         Au retour de sa famille en France, en 1966, il est affecté comme lieutenant de réserve au 1er RPIMA (Régiment de Parachutistes d'Infanterie de Marine).

         Sa carrière a été courte mais brillante et récompensée par les plus belles décorations : Légion d'Honneur, Croix de la Valeur Militaire avec étoile de bronze, Croix du combattant volontaire AFN, Croix du Combattant.

Sa vie professionnelle civile : Monsieur Bernard ROBIN a géré pendant 20 ans une concession automobile sur la côte basque puis s'est investi dans une entreprise d'ateliers textiles entre Toulouse et Albi avant de prendre une retraite amplement méritée.

                                   °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

         Tous les membres de la section de la SMLH de l'AIN en la personne de son président, le colonel Bernard JANVIER présentent leurs plus sincères condoléances.


Date de création : 28/07/2012 @ 11:14
Dernière modification : 27/09/2013 @ 11:46
Catégorie : Comité Dombes - Côtière de l Ain

Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Calendrier
Carnet
Recherche



Webmaster - Infos
Connexion...
 Liste des membres Membres : 26

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 3

Total visites Total visites: 244497  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 72

Le 21/02/2018 @ 22:50

^ Haut ^