Présentation

Fermer Section

Activités
A écouter

Intervention sur Radio.B. de notre Président Jean-Paul LA BATIE accompagné de Michel RAVET et de Nicole SINGIER. Interview réalisée par Patrick SUBREVILLE et Gisèle BRUN. Ils abordent la longue histoire de la Légion d'Honneur et aussi le "Tour de l'Ain de la Légion d'Honneur" avec l'exposition qui se tient à Bourg-en-Bresse du 11 au 22 novembre 2018.

Pour écouter cliquez sur le triangle ci-dessous, l'intervention dure 1 heure, vous pouvez accéder à un instant précis en maintenant le bouton rond cliqué et en le déplaçant vers la droite ou vers la gauche

 
Voyage en Alsace

La S.E.A a organisé les 17 et 18 septembre 2018 un voyage en Alsace auquel était conviée la S.M.L.H, pour plus d'informations sur ces journées, cliquez sur ce lien

Légionnaires d hier

fermer Généralités

fermer Nés au 18eme siècle

Un peu d'Histoire
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Comité de Belley -Ambérieu - Obsèques de Henri SANCE

Les obsèques se sont déroulées  le mercredi 10 juin à 15h en l'église de Challes la Montagne.

 

L'office a été célébré par le Père Aimé-Fulbert OWAH,

 

On remarquait la présence de sa nombreuse famille, il avait 6 enfants et presque tous ses petits enfants étaient là. Une de ses petites filles a parlé de façon très émouvante de son grand-père "un peu bourru mais toujours attentionné", suscitant beaucoup d'émotions et quelques larmes chez les plus jeunes

 

Le Colonel Gérard BLANCHARD, président du comité de Belley-Amberieu de la SMLH était présent et on pouvait noter la participation de Monsieur Francisque MERCIER du comité de Bellegarde-Oyonnax ainsi que celle des Anciens Combattants

 

En début d'office, le Colonel BLANCHARD a fait le panégyrique du Lieutenant-Colonel Henri SANCE Colonel Honoraire, et il a accompagné le cercueil jusqu'au cimetière à la fin de l'office

 

Panégyrique prononcé par le Colonel Gérard BLANCHARD

 

Henri Sance est né d’un père sous-officier de la « coloniale » en juillet 1925.

Alors que son père est en service en Algérie au 15e régiment de tirailleurs sénégalais (RTM), Henri SANCE voit les Alliés débarquer en Afrique du Nord en novembre 1942.

Pris par l’ambiance guerrière, il s’engage en juillet 1943, est affecté au Régiment d’artillerie coloniale marocain (pour la durée de la guerre) qui sera ensuite incorporé dans la 9e DIC avec les 4e,6e et 13e RTM. Il débarque en Provence en Août 1944, participe à la prise de Toulon bataille dans laquelle sa batterie subit des pertes sévères. De là il poursuit par la route Napoléon, stationne quelques jours en Isère en attente de ravitaillement, vivres et munitions, pour rejoindre ensuite le front sur la boucle du Doubs à la mi-septembre. 

Arrivée dans le Doubs, la 9e DIC renvoie les africains dans leur foyer ; il est blessé au pied en octobre 1944. Après un court séjour à Marseille, il est rapatrié en Algérie où réside ses parents pour une période de convalescence.

Il rejoint le 7e RAC à Meknès, est sélectionné pour l’entrée à l’école de Coëtquidan parmi 2500 jeunes, mais est éliminé à l’examen de topographie à quelques rangs du dernier sélectionné. Il se représente en 1947 et est cette fois admis à l’ESMIA-St Cyr. A l’issue du cours promotion  Général Leclerc, il rejoint l’école d’application de l’artillerie à Idar-Oberstein (RFA). Il est alors affecté au 2e RAC à Castres le 1er octobre 1949.

Puis Il est affecté au Sénégal en septembre 1950.

Suite au désastre de la RC4 au Tonkin en Indochine, en octobre 1950 des renforts sont prélevés sur les troupes de souveraineté en AOF et AEF, soient 2 bataillons d’infanterie et un groupe d’artillerie. Désigné pour ce dernier Henri Sance quitte le Sénégal et débarque à Marseille le 16 décembre 1950. Il rejoint pour quelques semaines le camp de Fréjus afin de poursuivre l’entraînement et parfaire la cohésion du groupe.

Le 6 février Henri Sance quitte Marseille, rejoint le Tonkin et débarque à Haiphong. Le groupe AOF devient unité de réserve générale des 2e et 4e RAC et participera ainsi à toutes les opérations de l’année 1951: batailles du Dong-Trieu, du Day, nettoyage du fleuve Rouge, opération Méduse et Mandarine, opération Impromptu I et II. Début novembre il participe aux opérations Tulipe et Lotus pour la reconquête de Cho-Ben et Hoa-Binh sur la rivière Noire. Toute l’année 1952 et début 53 se passe dans le polygone Phuly, Ninh-Binh, Pha-Diem, Boichu, Thaï-Binh et Nam-Dinh.

Agissant comme officier de liaison et observateur d’artillerie auprès de nombreuse unités parachutistes, légionnaires, tirailleurs, Nord-africains, Henri Sance a par deux fois sauvé l’unité qu’il accompagnait d’une destruction totale en donnant par radio les coordonnées de la position de  l’ennemi quasiment au contact et faisant rectifier les tirs.

Il termine son séjour avec quatre citations, une au niveau armée et trois au corps d’armée et la croix de la Vaillance, décoration vietnamienne équivalente à la croix de guerre.

De retour d’Indochine, il est affecté au 1er RAC à Melun.

Le 1er juillet 1954, il rejoint la Tunisie au 4e groupe du 10e RAC, 14e division d’infanterie. Le Lieutenant Henri SANCE est alors fait chevalier de la Légion d’honneur.

Le 1er avril 1958 à l’issue d’un séjour au Sénégal, il est nommé Capitaine et prend le commandement de la 12ème batterie détachée à El Milia en petite Kabylie en Algérie. Il participe aux opérations menées par les unités de réserve générale. En février 1961, il quitte l’Algérie après avoir obtenu encore deux citations.

Puis Henri Sance eut plusieurs affectations : 8e RAMA à Saarbourg en Allemagne, le 33ème RIMA à Cayenne en Guyane, l’Etat-major de la 1ère Région militaire et le 3ème RAMA à Vernon. Il demande alors une affectation proche de sa belle famille et est affecté à Bourg-en-Bresse comme chef d’escadron commandant le centre mobilisateur.

En 1976, il quitte l’armée avec le grade de Lt colonel.

De retour à la vie civile, il travaille pendant 3 ans comme cadre administratif dans une société de transport à St Vallier dans la Drôme.

Il est promu commandeur de la LH en 2008.

Veuf, il se retire à Cizod, Challe-la Montagne dans l’Ain avec sa compagne qui l’a accompagné tout au long de la dure maladie dont il était atteint depuis un an et demi.

A sa compagne, à ses cinq enfants et à leurs familles les membres de la Légion d’honneur adressent leurs sincères condoléances et expriment leur estime et leur admiration au grand soldat qu’a été le Lt colonel Henri Sance.


Date de création : 13/06/2015 @ 14:27
Dernière modification : 13/06/2015 @ 14:51
Catégorie : Comité de Belley -Ambérieu

Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Calendrier
Carnet
Recherche



Webmaster - Infos
Connexion...
 Liste des membres Membres : 26

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 5

Total visites Total visites: 244490  

Record connectés :
Record connectés :Cumulé : 72

Le 21/02/2018 @ 22:50

^ Haut ^